Toute l'actu sur le BPA

Twitter@info_BPA

Le B.A.-BA du Bisphenol A

Le bisphénol A (BPA) fait partie intégrante de notre quotidien.
Ingrédient de base
dans la fabrication de résines époxy (vernis des boîtes de conserve, des canettes, etc.) et du polycarbonate (plastique dur et transparent), cette molécule est aussi employée comme additif dans les encres des papiers thermiques (tickets de caisse, etc.).

Utilisé depuis longtemps, le BPA suscite aujourd'hui de vifs débats et inquiète parfois à tort. La France, en s'appuyant sur le principe de précaution, a ainsi suspendu la vente de contenants alimentaires fabriqués à base de BPA1, tout en autorisant leur fabrication pour l’exportation.

Pour vous permettre de démêler le vrai du faux, vous trouverez ici des éléments de réponse aux questions que vous vous posez.

1 Loi n° 2012-1442 du 24 décembre 2012 visant à suspendre la fabrication, l'importation, l'exportation et la mise sur le marché de tout conditionnement à vocation alimentaire contenant du bisphénol A, entrée en vigueur le 1er janvier 2015.
Scrollez
pour continuer

Utilité

du polycarbonate et des résines époxy

2 Plastics Europe, chiffres 2010.
3 Résines polyester, acryliques ou vinyliques.

Scrollez
pour continuer

Santé

des consommateurs

4 Introduction à la thématique des perturbateurs endocriniens, BfR (2010), texte en allemand. Autres références : Declos &al. (2014, résumé ici) et Churchwell &al. (2014, résumé ici).
5 Etude gouvernementale FDA (Etats-Unis) : Declos &al., Toxicity Evaluation of Bisphenol A Administered by Gavage to SPRAGUE-DAWLEY Rats from Gestation Day 6 through Postnatal Day 90, Toxicol. Sci., 2014 Feb 4, doi:10.1093/toxsci/kfu022.
6 Environmental Protection Agency (EPA)-funded study, conducted by scientists at the Pacific Northwest National Laboratory (PNNL), FDA and CDC on BPA metabolism (Toxicological Sciences, 2011).

Scrollez
pour continuer

Sécurité

approuvée

7 Autorité européenne pour la sécurité des aliments.
8 Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail.
9 Selon l'avis Anses de 2013 : « Le niveau de confiance associé aux résultats des études sur les glandes mammaires est qualifié de "modéré" par la majorité des experts. Certains experts du Groupe de Travail PE considèrent ce niveau de confiance comme "limité" ».

Scrollez
pour continuer

Exposition

sans danger

La DJT, un seuil inatteignable au quotidien

Pour atteindre la nouvelle DJT fixée par l'EFSA, une femme enceinte devrait consommer10 chaque jour :

  • 14 kg de fruits et légumes en conserve ;
  • + 4 kg de plats préparés ;
  • + 5 kg de produits d'origine animale11.

C'est dire si les marges de sécurité sont grandes !

Des marges de sécurité gigantesques

Pour le BPA, la DJT a été fixée par l'EFSA avec un facteur de sécurité de 15011 bis.
Si ce facteur était appliqué à la distance de sécurité minimale à respecter entre deux voitures, tout conducteur roulant à 50 km/h devrait maintenir une distance de 3 km avec le conducteur qui le précède.

10 Calculs effectués sur base des critères utilisés, et des teneurs moyennes en BPA non-conjugué des échantillons analysés dans les travaux de l'Anses (2010, 2013), relatifs aux effets sur la santé, aux usages et à l'évaluation des risques liés au bisphénol A. Voir le Dossier de presse. - Détails du calcul disponibles sur demande.
11 Viande, Volaille et gibiers, Abats, Charcuterie, Poissons, Crustacés et mollusques.
11 bis EFSA, 2015

Scrollez
pour continuer

Études

en nombre

Le BPA a toujours été très étudié

Les premières études sur le BPA ne datent pas d'hier puisqu'elles remontent… aux années 30 ! Au fil du temps, leur nombre n'a cessé d'augmenter, les scientifiques cherchant à savoir si l'exposition au BPA pouvait - même à très faibles doses - présenter un risque pour la santé.

C'est sur la base de cette abondante littérature scientifique que l'EFSA a pu conclure, en 2015, à la non-dangerosité du BPA aux niveaux actuels d'exposition. Un avis unanimement partagé par d'autres agences sanitaires à travers le monde : la FDA12 aux Etats-Unis (2014), la BfR13 en Allemagne (2015) ou Santé Canada14 au Canada (2012), parmi d'autres.

Le chiffre

+ de 800, c'est le nombre d'études scientifiques sur lesquelles s'est appuyée l'EFSA pour rendre son avis en 2015.

12 Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux. Pour consulter son avis
13 Institut Fédéral d'Évaluation des Risques. Pour consulter son avis
14 Pour consulter son avis

Scrollez
pour continuer

Réglementation

en France et ailleurs

15 Loi n° 2010-729 du 30 juin 2010 visant à suspendre la commercialisation de biberons produits à base de bisphénol A.
16 Loi n° 2012-1442 du 24 décembre 2012 visant à suspendre la fabrication, l'importation, l'exportation et la mise sur le marché de tout conditionnement à vocation alimentaire contenant du bisphénol A, entrée en vigueur le 1er janvier 2015.
17 Décision n° 2015-480 QPC du 17 septembre 2015

Scrollez
pour continuer

Consultez nos infographies sur le Bisphénol A